Un nouvel ensemble d’outils aid… – Information Centre – Research & Innovation

Joseph B. Hash

Pour réagir efficacement aux catastrophes naturelles, il faut une formation approfondie, des systems et des stratégies efficaces. Le projet DRIVER+ financé par l’UE fournit les moyens de parvenir à cela, grâce à son banc d’essai et son portefeuille de options distinctive. Les essais menés dans quatre pays européens sont très […]

Pour réagir efficacement aux catastrophes naturelles, il faut une formation approfondie, des systems et des stratégies efficaces. Le projet DRIVER+ financé par l’UE fournit les moyens de parvenir à cela, grâce à son banc d’essai et son portefeuille de options distinctive. Les essais menés dans quatre pays européens sont très prometteurs et permettront d’assurer la sécurité des citoyens.


Image

© #855868750 | VanderWolf-Images – istockphoto.com

La gestion de crise (GC) compte parmi les secteurs d’activité où il faut constamment se réinventer. Les types de potential risks, leurs caractéristiques et leur prévisibilité sont en constante évolution, le changement climatique étant en stage de mire. L’évolution de la vulnérabilité des citoyens constitue également un facteur d’aggravation, tout comme l’interconnexion accrue au niveau approach et communautaire.

Dans ce contexte, la GC doit continuer à évoluer sur le program technologique, tout en tenant compte du fait qu’un changement radical (ou l’absence totale d’innovation) pourrait s’avérer coûteux et entraîner une perte des capacités existantes. C’est dans ce contexte délicat que le projet DRIVER+, financé par l’UE, s’est déroulé de 2014 à 2020.

«DRIVER+ n’avait pas pour but de remanier en profondeur les capacités de GC. Il visait plutôt à aider la GC européenne à répondre aux futures demandes au fur et à mesure de leur apparition, au moyen d’un banc d’essai européen distribué d’installations d’exercice et de laboratoires de crise virtuellement connectés», explique Marcel van Berlo, coordinateur du programme en cost de la coordination de DRIVER+ chez TNO. «Avec ce banc d’essai, les prestataires, les chercheurs, les décideurs politiques et les citoyens pourraient progresser ensemble sur de nouvelles approches ou options aux problèmes émergents, et bénéficier d’un portefeuille équilibré et complet de options de GC.»

Les trois objectifs principaux de DRIVER+, qui couvraient le banc d’essai, le portefeuille et une compréhension partagée de la GC à travers l’Europe, sont étroitement liés. Le banc d’essai a été utilisé pour tester, sélectionner et développer le portefeuille d’outils, tandis que ce dernier était essentiel au développement et à la validation du banc d’essai. La participation de in addition de one hundred thirty organisations d’acteurs de la GC, sixty four fournisseurs de options et in addition de 40 représentants politiques à ce processus a généré une compréhension commune, elle même essentielle à l’adoption paneuropéenne du portefeuille DRIVER+ et contribuant à garantir que le banc d’essai conservera sa durabilité sur le very long terme.

Des outils à l’épreuve du temps

«Nous avons vraiment développé les outils et les méthodes pour les organisations d’acteurs elles mêmes, afin qu’elles puissent développer leurs capacités et leur gestion de l’innovation», notice Marcel van Berlo. «Nous avons travaillé sur une méthodologie commune pour aborder le développement des capacités, ce qui a conduit à des recommandations et à des concerns de recherche de suivi de manière très systématique. Celles ci, à leur tour, ont conduit à des recommandations soutenant la mise en œuvre de nouvelles options. Tout cela facilite le partage d’expériences, de sorte que tout acteur de GC en Europe puisse facilement partager les leçons apprises avec d’autres organisations et garantir la validité des résultats des essais.»

Les essais DRIVER+ se sont déroulés dans quatre pays européens distincts et ont été conclus par une démonstration finale. Chaque essai avait son propre scénario: un déversement de produits chimiques hautement toxiques en Pologne, des incendies majeurs en France, de graves inondations aux Pays Bas et un puissant tremblement de terre en Autriche, le tout dans des environnements très complexes. En Autriche, par exemple, le scénario impliquait non seulement le tremblement de terre lui même, mais aussi les fortes pluies qui s’en suivaient, les personnes disparues, les blessés, les bâtiments effondrés, les routes bloquées et les industries en risk travaillant avec des substances dangereuses. Les interventions de toutes les organisations de première intervention locales et nationales, ainsi qu’une demande d’aide internationale, ont été simulées au cours de cet essai.

La démonstration finale s’est, quant à elle, concentrée sur les besoins du Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC) à Bruxelles. Elle a montré remark les options DRIVER+ pouvaient améliorer la interaction entre l’ERCC et les équipes envoyées dans le pays en crise.

Tous les composants du banc d’essai DRIVER+ sont disponibles sur github.com sous la forme de logiciels libres. Ils incluent notamment: l’infrastructure approach permettant de se connecter aux systèmes existants, aux simulateurs et aux simulations l’outil de gestion des essais pouvant être utilisé pour créer plusieurs scénarios évaluant des elements spécifiques des essais du projet l’outil de soutien aux observateurs fournissant des listes de vérification et des questionnaires pour les observateurs et les individuals aux essais et l’outil d’examen après motion enregistrant toutes les listes de vérification, les questionnaires et les messages pour une évaluation ultérieure. Tous les autres outils DRIVER+, tels que la «Méthodologie relative aux essais» et la plateforme Disaster Administration Innovation Network Europe (CMINE), sont en libre accès et hébergés par les partenaires concernés.

DRIVER+ s’est achevé en juin 2020, mais ses outils sont utilisés et développés dans d’autres projets nationaux et financés par l’UE. À terme, DRIVER+ devrait compléter les systèmes existants de GC européenne à un coût raisonnable. L’accent mis sur les défis actuels et prévisibles, ainsi que l’utilisation des travaux de recherche menés dans le cadre d’autres projets financés par l’UE, en font un ensemble d’outils essentiels pour les functions prenantes et un moyen de garantir la sécurité des citoyens en cas de catastrophe – des options liées aux pandémies y sont même actuellement intégrées!

Next Post

Laser ignition lights up a new era ... - Information Centre - Research & Innovation

Till electrical cars and trucks and other electricity-economical improvements are functional and reasonably priced to all, the interior combustion engine will keep on to be extensively applied, with the consequent greenhouse gasoline emissions. To assistance cut down air pollution ranges, EU-funded researchers have made new laser ignition approaches, which have […]

Subscribe US Now